Post-Doctorat - Développement et traitement de biofilms en milieu poreux H/F

Détail de l'offre

Informations générales

Référence

2019-157  

Attributs du poste

Intitulé du poste

Post-Doctorat - Développement et traitement de biofilms en milieu poreux H/F

Statut

Post-Doc

Contrat

Contrat Post-Doctorant

Si CDD (durée exprimée en mois)

12 mois

Temps de travail

Temps plein

Lieu d'exercice

Rueil-Malmaison

Localisation du poste

Lieu d'exercice

RUEIL-MALMAISON

Description du poste

Contexte

Ce contrat de post-doctorat s’inscrit dans un projet réunissant les laboratoires de l’Université de Lorraine (LEMTA / LCPME) et IFP Energies Nouvelles (IFPEN). Ce projet vise à quantifier l’efficacité de traitements biocides pour des applications en géothermie. En effet, le développement de bactéries et la formation de biofilms dans les roches impactent fortement les rendements des installations géothermiques (entretien, coûts de maintenance, efficacité énergétique). Actuellement, pour évaluer l’efficacité de ces produits, des tests de biodégradation en fioles fermées sont réalisés en laboratoire. La mesure de la réduction d’activité de la microflore permet de classer l’efficacité des biocides et leurs effets bactéricides et/ou bactériostatiques. Aujourd’hui, il n’existe pas de test de qualification dynamique prenant en compte la dispersion du biocide dans le milieu poreux et les temps de réaction nécessaires pour que le produit soit efficace envers les biofilms. Ces résultats reflètent le manque de connaissance sur la dynamique de formation de biofilms en couplage avec les conditions d’écoulement dans ces milieux complexes.

Mission(s) principale(s) et activités

Le Postdoctorant sera en charge de mettre en place les protocoles de culture d’une souche de bactérie connue pour produire du biofilm (ex : Shewanella oneidensis MR-1). Il développera, avec le soutien appuyé des chercheurs du projet, une expérience d’injection de bactéries en milieu poreux. Cette étape sera décomposée en deux parties :

  • Les 6 premiers mois le Postdoctorant réalisera les expériences d’injection au LEMTA / LCPME pour suivre la croissance et la répartition du biofilm dans le milieu sous diverses sollicitations hydrodynamiques. Pour cela il s’appuiera sur des techniques de Résonance Magnétique Nucléaire et d’Imagerie par Résonance Magnétique développées au laboratoire afin suivre l’évolution temporelle de la percolation du milieu poreux. La difficulté principale de cette approche résidera dans notre capacité à utiliser le contraste naturel (ou à générer un contraste suffisant) entre le signal RMN de la matrice du biofilm et celui de l’eau « mobile ». Une première approche consistera à utiliser les différences de temps de relaxation RMN, une autre sera d’utiliser le contraste dû à la différence de coefficient de diffusion de l’eau dans et en dehors du biofilm.
  • Les 6 mois suivants le Postdoctorant réalisera les essais d’injection à l’IFPEN. Il étudiera, sur des systèmes réels, proches de l’application (milieux poreux réels notamment), la formation de biofilms en utilisant des flores de bactéries, puis les effets de l’injection de biocides sur le biofilm

Déplacement à prévoir (périodicité, durée, destination)

Le projet nécessite de passer 6 mois à l’Université de Lorraine aux laboratoires suivants : Laboratoire d’Energétique et de Mécanique Théorique et Appliquée (LEMTA, Nancy, France) et Laboratoire de Chimie Physique et de Microbiologie Environnementale (LCPME, Nancy, France). Les 6 mois suivants seront réalisés à l’IFP Energies Nouvelles (IFPEN, Rueil Malmaison 92, France)

Critères candidat

Langues

Anglais (Courant)

Diplôme(s), niveau d'études

Le candidat devra posséder un doctorat en génie des procédés avec des compétences avérées en microbiologie (bioprocédés) ou un doctorat en microbiologie. 

Expérience(s) professionnelle(s) souhaitée(s) (nature, durée, précisez si débutant accepté)

Le candidat fournira un CV détaillé avec une liste de publications ainsi qu’un contact de référence.

Compétences techniques et aptitudes

Gout prononcé pour la recherche interdisciplinaire

Capacité de travail en équipe et à communiquer 

Autonomie, sens du résultat

Information publication

Accessible aux personnes porteuses d'un handicap :

Oui